• Bernadets 5 - TTB 4 : c'est le métier qui rentre !

    Dimanche matin, Biron a affronté Bernadets. Nos jeunes se sont bien battus mais ont eu bien du mal face à des adversaires plus expérimentés. Finalement, après des sets très serrés, Mathis a sauvé l'honneur du club en gagnant un set. Quant à Anaïs et Florian, aucun match gagné mais des sets joués avec beaucoup d'ardeur. 

    Dans le détail :

    Anaïs : la pression du capitanat est dure à porter, mais Anaïs a fourni un bon niveau de jeu. Un très bon coup droit utilisé très souvent en bloc actif, moins en lift. Quelques soucis sur les balles hautes pour finir les points, voire pour toucher la balle... Beaucoup plus à l'aise que la semaine passée, il ne manque plus grand chose avant de gagner un set... puis un match. 

    Florian : malgré un tee shirt un peu sale, Florian a montré de très belles choses notamment sur sa première rencontre face au meilleur jeune adverse. Avec sa raquette Banco, il a annihilé les tops par un bloc de revers régulier et redoutable... mais n'a pas su finir les sets. Dommage. Plus en difficulté dans les autres rencontres où il devait un peu plus développer un jeu d'attaque, il a fait preuve d'un bon état d'esprit pour sa première compétition. 

    Mathis : comment gagner un match en ratant 4 services par set ? Pour sa première compet', Mathis se lance donc un défi extrême qu'il ne parvient pas à surmonter ! Pour le reste, l'attitude à la table est un peu à revoir : la tenue de raquette, le placement des jambes par rapport à la balle... Bref, de nombreuses choses à améliorer, alors que c'est lui qui parvient à gagner un set, notamment grâce à une bonne régularité en coup droit. Cela veut dire que Mathis aura vite la possibilité d'être encore plus compétitif et de gagner un match. Il faudra pour cela écouter les conseils. 

    Nos jeunes auront tous une autre chance lors du tournoi jeune le week-end prochain; la troisième fois c'est toujours la bonne!


  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 13:06

    article co-écrit par Anaïs et Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter